Plan daction pour augmenter lactivité physique en NouvelleÉcosse

first_img Appuyer les lieux de travail pour permettre au personnel de faire plus d’activité physique afin d’augmenter la productivité et de réduire le taux d’absentéisme Lancer un projet pilote de prise en charge avant et après le programme de prématernelle Appuyer les municipalités et les communautés mi’kmaw pour répondre à leurs besoins uniques par du financement et de la formation supplémentaires Éliminer les obstacles et offrir de nouvelles possibilités en créant des environnements plus accueillants et plus inculsifs pour les groupes sous-représentés Le gouvernement a lancé un plan d’action quinquennal visant à faire bouger davantage les gens de la Nouvelle-Écosse et à les inciter à ne pas rester assis trop longtemps. Le plan « Soyons actifs en Nouvelle-Écosse » contribuera à une population plus active, plus inclusive et en meilleure santé à l’échelle de la province grâce à des programmes d’éducation, à un accès amélioré à du financement et à des partenariats avec les secteurs public et privé. Un fonds pour des collectivités actives sera également créé afin de faciliter le processus de demande de financement pour l’activité physique par l’intégration de certains programmes existants au fonds, par exemple le programme parascolaire « After the Bell » et le programme d’accès aux installations. Les demandes à ce nouveau programme de subventions seront acceptées à compter du printemps. « Nous marquons le début d’une ère nouvelle de vie active qui mettra l’accent sur l’augmentation de l’activité physique dans tous les aspects de la vie des Néo-Écossais de tous âges et de tous niveaux d’aptitude », affirme Leo Glavine, ministre des Communautés, de la Culture et du Patrimoine. « Pour permettre aux gens d’être plus actifs dans leur vie quotidienne, il faut leur offrir davantage de possibilités d’être actifs dans leur collectivité, au travail et à l’école. Nous reconnaissons les avantages d’une vie saine et active et les liens à l’amélioration de la qualité de vie, de la santé et du dynamisme de nos communautés. » Le plan d’action prévoit une approche coordonnée visant à joindre les gens là où ils passent la majorité de leur temps, soit où ils vivent, travaillent, apprennent et s’amusent.Le plan « Soyons actifs en Nouvelle-Écosse » abordera l’inactivité et la sédentarité en misant sur les réseaux, les partenaires, les initiatives et les installations qui appuient déjà l’activité physique. Le plan d’action abordera aussi les lacunes et améliorera les investissements actuels en appuyant les stratégies et les engagements qui sont déjà en place. Les mesures qui seront prises au cours de la première année incluent : « L’intégration de l’activité physique au quotidien est d’une importance fondamentale pour notre santé physique et mentale », souligne le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef. « En créant des environnements favorables à l’activité physique, ce plan d’action offrira aux Néo-Écossais plus d’occasions de bouger, de ne pas rester assis trop longtemps et d’être en meilleure santé. » Des partenariats seront établis avec la Commission des accidents du travail et la Commission de la fonction publique de la Nouvelle-Écosse pour promouvoir un lieu de travail plus actif afin d’améliorer la productivité, de mobiliser les employés et de réduire le taux d’absentéisme. « Nous sommes ravis d’appuyer cette initiative, affirme Stuart MacLean, directeur général de la Commission. Nous passons tous de nombreuses heures au travail, et il est important de demeurer actifs pendant ces heures afin d’assurer une bonne santé au travail. À la maison, au travail et ailleurs, si nous sommes actifs, nous sommes en bonne santé. Il s’agit de bonnes nouvelles pour tout le monde. » Le plan d’action s’aligne sur le document directeur du gouvernement fédéral lancé en mai 2018 intitulé « Une Vision commune pour favoriser l’activité physique et réduire la sédentarité au Canada : Soyons actifs ». La Nouvelle-Écosse est la première province à publier un plan d’action en réaction à la Vision commune. Des renseignements supplémentaires sur le plan d’action « Soyons actifs en Nouvelle-Écosse » se trouvent au novascotia.ca/letsgetmoving/fr.last_img read more

Australian economy contracts 05 per cent in September

by Rod McGuirk, The Associated Press Posted Dec 6, 2016 6:40 pm MDT Last Updated Dec 6, 2016 at 7:40 pm MDT AddThis Sharing ButtonsShare to TwitterTwitterShare to FacebookFacebookShare to RedditRedditShare to 電子郵件Email Australian economy contracts 0.5 per cent in September CANBERRA, Australia – Australia’s economy contracted in the September quarter for the first time since early 2011, the government said Wednesday, as the economy adjusts to weaker Chinese demand for its biggest exports, iron ore and coal.The economy contracted by 0.5 per cent over the three months. Annual growth was 1.8 per cent, the Australian Bureau of Statistics said.Growth in the year through June had been 3.1 per cent.A decline in new business investment was the dominant cause for the contraction in September, Treasurer Scott Morrison said.He would not speculate on whether the December quarter would also contract, technically creating Australia’s first recession in 25 years.“I think the consensus forecasts and the other commentary demonstrates going forward there are a lot of things to be positive about. I am not one to speculate on those matters. We will wait and see the data,” Morrison told reporters.He called on a hostile Senate to respond by passing the government’s economic agenda.“The contraction in real GDP recorded in the September quarter is not just a reminder, not just a wake-up call or a warning about being complacent when it comes to economic growth,” Morrison said.“It is a demand to support economic policies that drive the investment needed to support job security, the hours and wages that hard-working Australians need to deal with rising costs of living, especially on electricity costs and that businesses need to survive in a tough and competitive environment,” he said.The economy last shrunk in March 2011 after record flooding effected farm and coal exports, and before then in September 2008 after the global financial crisis.Opposition treasury spokesman Chris Bowen said that September was one of only four negative quarters that Australia had recorded in the past 25 years, and the only one that did not have an obvious explanation.He said that recent quarters had been kept in positive territory only by spikes in government investment or net exports.“That can’t go on forever, and today was the day it stopped,” Bowen said.Record commodity prices driven by Chinese demand helped Australia avoid recession after the global economic downturn. The demand caused a surge in investment in Australia mine construction which is continuing to decline.Mining contributed no growth in the latest quarter, while agriculture increased 7.5 per cent over the three months. read more