La sécurité et lhygiène de certaines salles de sport laisseraient à désirer

first_imgLa sécurité et l’hygiène de certaines salles de sport laisseraient à désirerFrance – La Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) a rendu le 15 avril dernier un avis dans lequel elle insiste sur la nécessité d’améliorer les conditions d’hygiène et de sécurité dans les salles de sport. Après des auditions, des enquêtes de “perception-clientèle” et des visites de salles de sport appartenant aux réseaux commerciaux, hôteliers ou associatifs, la CSC a constaté que la sécurité, l’hygiène et la prise en compte de la santé des usagers n’étaient pas au point. Premier point noir : selon elle, bon nombre de professionnels n’exigeraient pas de certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive envisagée.La CSC demande donc aux pouvoirs publics de mettre à jour et de renforcer la réglementation concernant la sécurité dans les clubs de remise en forme, mais également d’harmoniser la formation des diplômés d’État qui y travaillent. Elle les invite également à prendre des dispositions afin que le consommateur soit mieux informé sur les services auxquels il doit s’attendre, de la simple surveillance de la salle à un encadrement par du personnel diplômé et qualifié.Un modèle type de règlement intérieur, où seraient notifiées les consignes d’hygiène et de sécurité pourrait ainsi voir le jour, tout comme un guide de bonnes pratiques pour l’entretien et la maintenance des appareils, ainsi que des grilles d’évaluation de l’aptitude physique des usagers.En outre, la commission préconise aux sportifs de consulter un médecin avant toute fréquentation d’un club de remise en forme et les incite à demander au personnel d’animation d’élaborer ensemble un programme d’entraînement individualisé et réactualisé en fonction des progrès et difficultés rencontrées.En France, entre 3 et 5 millions de personnes, soit 6 à 8% de la population, entretiennent leur forme dans les salles de sport. Le 18 mai 2010 à 17:37 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *